BAP

Le Forum Des Cinéphiles Gangsters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Nos partenairesNos partenaires  

Partagez | 
 

 Trilogie Istvan Szabo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joak
stalker et XO
stalker et XO
avatar

Nombre de messages : 4230
Age : 32
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Trilogie Istvan Szabo   Ven 24 Nov - 21:43

Istvan Szabo : Réalisateur hongrois, il incarna un cinéma germanique des années 80 très reconnu et récompensé. Il réalisa une trilogie « allemande » portée sur le 20 siècle. Je n’ai malheureusement pas ( encore ) vu Hanussen.
S’interrogeant sur l’influence de l’Empire austro-hongrois dans l’Europe Centrale Contemporaine, István Szabó estime que les problèmes de la société hongroise sont enracinés dans l’Empire. La montée du nazisme dans la années 30 est la période troublée qu’abordent ces films réalisés à une époque où le rideau de fer pesait encore sur la Hongrie ,pays qui s’était retrouvé à l’« Est »alors que sa culture et sa situation géographique se trouvaient bien en Europe Centrale !


Istvan Szabo dirigea Klaus Maria Brandauer dans ses trois œuvres, un acteur incroyable d’incarnation.



Mephisto



Istvan Szabo (1981) / Klaus Maria Brandauer :

La découverte d’un acteur hors du commun, dont le talent ne laisse entrevoir aucune limite. Je vois à l’instant que cette grande œuvre a reçu l’oscar du meilleur film étranger, rien qui ne puisse étonné tant sa force est grande. Durant l’Allemagne des années 30, un acteur, dont l’ami est métisse, accède à une grande notoriété et en fait le plus respecté du pays, alors que le national-socialisme est en plein ascension. L’ambition le détourne de son amour, l’intérêt des relations parentales l’adjoint d’une épouse éloignée et le rapproche honteusement d’une premier ministre nazi, choisissant la gloire à la liberté, il devient le pantin de toute une propagande nationale. L’œuvre aborde les thèmes soutenus de la place de l’artiste dans la société, son rôle dans un état idéologique, la toile d’un combat intellectuel.
16/20






Colonel Redl



Istvan Szabo ( 1985 ) / Klaus Maria Brandauer :

Grand Prix du jury ( Cannes ). Le film se base sur des faits réels, pas totalement avérés car de sources multiples. Démonstration de la monté en puissance d’un officier, aux origines modeste, aus but d’une acceptation dans la haute aristocratie de l’Empire…le devoir, fins relationnelles incluses, la sexualité d’un 19e. L’interprétation dans l’insoutenable scénique mortuaire prouve toute la qualité de l’œuvre. Un film, grand par l’esprit qu’il véhicule.
15/20

_________________
Que nul, étant jeune, ne tarde à philosopher, ni, vieux, ne se lasse de la philosophie. Car il n'est, pour personne, ni trop tôt ni trop tard, pour assurer la santé de l'âme.
Epicure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vensjehs.free.fr/accueil
 
Trilogie Istvan Szabo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» trilogie le Seigneur des Anneaux
» La Trilogie d'Axis
» Star wars épisode VII, future trilogie et spin off
» Trilogie Arkham
» La Trilogie des Bartiméus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAP :: Les films :: Sagas et films d'horreur :: Sagas et trilogies-
Sauter vers: