BAP

Le Forum Des Cinéphiles Gangsters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Nos partenairesNos partenaires  

Partagez | 
 

 [SAGA] Le Parrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Bart
"What you say about my mama ?"

avatar

Nombre de messages : 1567
Age : 27
Localisation : South Central
Date d'inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Mer 11 Oct - 23:13

Le 3 m'a un tout petit peu décu mais bon je l'ai vu super tard et j'ai super fatigué donc ... Enfin c'est surtout Andy Garcia qui gache un peu le truc ... J'ai le coffret je vais essayer de le revoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joak
stalker et XO
stalker et XO
avatar

Nombre de messages : 4230
Age : 31
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Jeu 12 Oct - 4:05

Tu n'es pas le seul Vinz. Vu et revu, encore et encore. J'ai une grande estime pour cette trilogie avec une préférence pour les 2 premiers ( le 1 est un chef d'oeuvre ! )

_________________
Que nul, étant jeune, ne tarde à philosopher, ni, vieux, ne se lasse de la philosophie. Car il n'est, pour personne, ni trop tôt ni trop tard, pour assurer la santé de l'âme.
Epicure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vensjehs.free.fr/accueil
JereWan
Vigilante
Vigilante
avatar

Nombre de messages : 6118
Age : 28
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Jeu 12 Oct - 4:22

J'ai découvert cette saga avant les grandes vacances, et f*ck, j'ai été complétement absorbé par le premier volet. Shocked

Bon, j'ai la flemme d'écrire tout ce que je pense de ce film, d'autant plus que c'est plus très frais dans ma mémoire, donc je vais faire un vulgaire copier coller de ma réaction à chaud (en arrangeant 2 ou 3 trucs), pardonnez moi :

Que dire si ce n'est que j'ai vraiment, vraiment, vraiment aimé ce grand film. Je ne saurais vraiment dire pourquoi. Bien sûr, les acteurs sont tous super et possédés par leur personnages.
Peut être parce qu'on a l'impression de faire partie de cette famille Corleone, on s'attache à ses membres, on partage leurs émotions, que ce soit la tristesse ou la joie. On admire les valeurs de la famille que prône Don Corleone, sa droiture, son respect et d'autres qualités. Bien sûr, c'est un gangster, mais je trouve que cette caracteristique est dépassée et quasi effacée par celles que j'ai cité juste avant.
J'ai rarement vu tant de choses dans un seul film. En un film, on a quasiment l'impression de voir une trilogie, tellement le film est dense (par les personnages, par l'évolution de leur psychologie, etc.). On effectue un véritable voyage, tant au niveau du temps que de l'espace.
La transformation de Michael Corleone est impressionnante. Comment imaginer ce "petit" soldat tout gentil devenir le nouveau Parrain, presque sans scrupule, en passant par la scène forte où il assassine Sollenzo et le capitaine de la police ?

Bref, tout ça et sûrement bien d'autres choses m'ont fait adorer ce film. Si bien que je n'ai pas resisté à l'envie de mettre le deuxième volet dans l'heure qui suivait. ^^

Par contre, je ne suis pas trop de l'avis de ceux qui trouvent le deuxième supérieur au premier. Certes, on peut penser qu'il est plus ambitieux.
Tous les precepts établis par Vito Corleone sur la famille ont complètement disparu. Les temps ont changé. Et Michael Corleone a quasiment pété les plombs. Là où on était pris d'affection pour lui dans le premier opus, on en vient presque à le détester et on regrette l'époque où Vito dirigeait la Famille, qui était totalement soudée, alors que celle de Mike est disloquée.
Le ton est assez différent du premier. Par ailleurs, j'ai bien aimé les flashbacks sur Vito Corleone inteprété par Robert De Niro :) .

Mais peut être que j'aurais plus apprecié le Parrain II si je ne m'étais pas précipité comme un abruti juste après le I. drunken
(Le II restant néanmoins un excellent film)

Par contre, quel bonheur d'entendre le (rare) Love Theme. Very Happy Very Happy

Bon, je n'ai toujours pas vu le 3. Sûrement pendant les prochaines vacs. :wesh:

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Jeu 12 Oct - 4:44

Citation :
Bon, je n'ai toujours pas vu le 3. Sûrement pendant les prochaines vacs.
Le 3 est aussi vraiment super, il m'a donné envie de revoir les deux premiers Laughing En tout cas, je crois que le parrain est la plus belle saga du cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JereWan
Vigilante
Vigilante
avatar

Nombre de messages : 6118
Age : 28
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Jeu 12 Oct - 4:51

Itachi_Uchiwa a écrit:
Citation :
Bon, je n'ai toujours pas vu le 3. Sûrement pendant les prochaines vacs.
Le 3 est aussi vraiment super, il m'a donné envie de revoir les deux premiers Laughing En tout cas, je crois que le parrain est la plus belle saga du cinéma.
Je vais sûrement combler cette lacune alors. Very Happy

Plus belle saga, peut être bien... Le Parrain I est quoiqu'il en soit un des meilleurs films que j'ai jamais vu. Une vraie claque cinématographique. Comme quoi, on pourra dire ce qu'on veut, il y a des films qui vieillissent en apparence, mais qui garderont leur impact intacte...

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Jeu 12 Oct - 4:55

Citation :
Le Parrain I est quoiqu'il en soit un des meilleurs films que j'ai jamais vu. Une vraie claque cinématographique. Comme quoi, on pourra dire ce qu'on veut, il y a des films qui vieillissent en apparence, mais qui garderont leur impact intacte...
entièrement d'accord :smil: La scène à la fin du parrain 2 (sur la barque) m'a fait pleurer, une des plus belles scènes du cinema :arrow:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 25
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Lun 30 Oct - 4:06

Je viens de le voir, pour la première fois en entier.

Magnifique réussite. Ce film est un grand film, qui a su marquer son empreinte dans le monde du cinéma, et qui le mérite bien. Bien que l'on peux repprocher au film d'être long, c'est un plaisir de passer 2 heures 40 devant l'écran. En effet, Coppola a réussi son coup, et signe un drame assez noir et violent, avec un scenario génial et intelligent, une mise en scène magnifique, qui nous permet de ne pas s'ennuyer devant le film. Mais le tout vaux aussi son pesant d'or grace aux interprêtes. D'abord bravo à Al Pacino, qui remonte dans mon estime, tout simplement stupéfiant face au géant Marlon Brando, qui aurait du garder son Oscar Laughing. La musique est aussi un régal.

EN BREF : L'un des meileurs films de tout les temps, un grand choc cinematographique, porté par une mise en scène magistrale et une interpretation parfaite. Culte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Admiral T
Keyser Söze
Keyser Söze
avatar

Nombre de messages : 684
Age : 40
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Lun 30 Oct - 4:07

Mr.Pink a écrit:
bravo à Al Pacino, qui remonte dans mon estime

Tu l'aimais pas trop?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 25
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Lun 30 Oct - 4:08

Ouais, mais si il etait impressionant dans "Scarface" et "Heat"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
JohnDoe1
Tony Soprano
Tony Soprano
avatar

Nombre de messages : 4891
Localisation : Aucune idée...
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Lun 30 Oct - 4:17

Pour moi, il est au summum de son art dans L'Associé du Diable; Keanu Reeves y livre aussi sa meilleure prestation qui est génial mais parait ridicule face a lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 25
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Mar 31 Oct - 0:13

Cet opus est encore meilleur que le premier !
C'est avec plaisir que l'on retrouve la Famille Corleone. La mise en scène de Coppola est toujours aussi somptueuse, le scenario intelligent, efficace et bien construit.
En effet, l'oposition des "debuts de la Famille Corleone", porté par un jeune et épatant Robert De Niro (qui signe ici l'un de ses meilleurs rôles) face a l'ascension de son descendant Michael Corleone, toujours admirablement joué par Al Pacino est efficace, et rend le film encore plus passionant, malgré la longueur du film (trois heures dix quand même !).
Il est rare que les suites de films soient réussies, celle-la surpasse assez le premier épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Agent Mulder
Gogo Yubari
Gogo Yubari
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 30
Localisation : In the Streets of L.A.
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Mer 20 Juin - 0:41


Le Parrain (The Godfather) – 1972


Réalisé par Francis Ford Coppola
Écrit par Mario Puzo & Francis Ford Coppola
Musique de Nino Rota

Avec Marlon Brando, Al Pacino, James Caan, Richard Castellano, Robert Duvall, Sterling Hayden, Richard Conte, Diane Keaton

Film de mafieux par excellence, Le Parrain n’a rien perdu de son efficacité. Bien entendu, les 2h50 du métrage n’échappent pas à quelques longueurs telles que les passages où Michael découvre la campagne – plombant un peu le rythme. En dehors de cela, on ne saurait trop quoi reprocher au film de Coppola. L’histoire a été reprise bon nombre de fois, que ce soit dans les films (Mafia BluesAnalyse This, Scarface…) ou les jeux vidéo (GTA, Max Payne, en tête), mais elle demeure intacte dans Le Parrain. Qui ne connaît pas la vie trépidante de Don Corleone, parrain de la mafia italienne, et de son successeur et fils Michael ? Rien à voir avec cette caricature qu’est Tony Montana dans Scarface, Vito Corleone s’impose comme une figure emblématique du monde de la mafia, à la fois charismatique, posé, intelligent, macho et sage. Il en est tout autant pour Michael Corleone, succédant dignement à son père déchu, s’affichant comme un parrain plus violent, plus actif, plus jeune.

Force est d’avouer que Le Parrain ne serait pas le chef-d’œuvre qu’il est sans les performances irréprochables de ses acteurs. Marlon Brando atteint ici le point culminant de sa carrière, incarnant avec majesté Don Corleone, dont les mimiques, la gestuelle et les répliques resteront à jamais gravées dans l’histoire du Cinéma. Que dire d’Al Pacino ? Si jeune et pourtant si prometteur dans ce rôle de parrain taillé sur mesure. Brando et Pacino s’effacent derrière leur personnage pour une interprétation frisant le naturel, la perfection. Bien que correct, le reste du casting ne se montre pas à la hauteur de ces 2 grands acteurs. Le niveau trempe souvent dans la surenchère, sonne parfois faux, jusqu’à devenir pathétique.

Si l’on pourrait reprocher aux thèmes additionnels de Nino Rota d’avoir considérablement vieilli (petites mélodies ritales assez simples, parfois gnangnan), il n’en est rien concernant le thème principal du métrage. Une composition sublime et intemporelle que tout mélomane saura reconnaître à sa juste valeur. Ambivalence qui s’applique tout autant à la réalisation de Monsieur Francis Ford Coppola. D’un côté, on relève des plans banals, sans originalité aucune. D’un autre, Coppola nous balance en pleine tronche une mise en scène implacable, une réalisation finement travaillée et froide – froideur visuelle renforcée par l’aspect terne des personnages, l’obscurité des décors, l’absence de musique ou, au contraire, des thèmes angoissants faisant incroyablement monter la tension.

S’il est un mob-movie que le Cinéma n’est pas prêt d’oublier, c’est bien Le Parrain. Avec plus de 30 balais au compteur, le film de Coppola n’est pas sans défaut pour autant. Mais ces défauts se voient bien vite écrasés par d’indéniables qualités. Le Parrain conserve tout son charme et toute sa force. Son influence fut considérable sur la génération de cinéphiles passée, nul doute qu’elle se perpétuera sur les générations à venir. Au mieux, Francis Ford Coppola réalise le plus grand film de toute sa carrière ; au pire, Le Parrain n’est ni plus ni moins un chef-d’œuvre.

Réalisation : 4/5
Histoire : 4/5
Musique : 3.5/5
Acteurs : 4.5/5


Note : 16/20


Concernant toute la trilogie, si vous voulez des photos, j'en ai en pagaille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr
Agent Mulder
Gogo Yubari
Gogo Yubari
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 30
Localisation : In the Streets of L.A.
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Mer 20 Juin - 0:42


Le Parrain, 2e Partie (The Godfather, Part II) – 1974


Réalisé par Francis Ford Coppola
Écrit par Mario Puzo & Francis Ford Coppola
Musique de Nino Rota & Carmine Coppola

Avec Al Pacino, Robert Duvall, Robert DeNiro, Diane Keaton, John Cazale, Talia Shire, Lee Strasberg

Les suites de chef-d’œuvre sont réputées pour être inférieures à leur prédécesseur, cette seconde partie n’échappe pas à la règle. En même temps, il était difficile de faire mieux, du moins aussi bien, que Le Parrain. Mais, toutes choses considérées, cette séquelle n’est pas qu’inférieure au film original, elle est mauvaise. L’histoire bloque sur les difficultés que rencontre Michael Corleone avec sa femme, son frère et ses associés, jusqu’à ressembler à un téléfilm mélodramatique des plus ennuyeux. Heureusement, pour sauver la mise, le récit s’entrecoupe de l’évolution de Vito Corleone, nous dévoilant sa vie en Sicile, son arrivée à New York, ses premiers pas dans le crime organisé. Rien n’y fait, cela dit, le vide scénaristique pèse lourdement dans la balance, privilégiant la parlotte sur l’action, ce qui n’est pas sans endiguer littéralement un rythme déjà très lent.

Même du côté de la réalisation, le niveau a baissé. Coppola mise tout sur les travellings (de beaux travellings, il est vrai) et les plans bien foutus, quitte à négliger l’atmosphère pesante que conférait la photographie froide et sombre du premier volet. La mise en scène manque considérablement de fougue pour captiver le spectateur, laissant ce dernier entre l’envie d’en savoir plus et celle de s’endormir. Et ce ne sont pas les compositions de Nino Rota – secondé cette fois par Carmine Coppola – qui changeront la donne. Le thème principal n’est qu’esquissé pour se voir remplacer par des compositions mineures et souvent simplistes. Le score de Rota demeure toutefois correct mais la créativité n’est pas au rendez-vous.

L’absence de Marlon Brando au casting se fait durement ressentir. Si l’on peut saluer l’excellente prestation de Robert DeNiro en Vito Corleone, le jeune acteur n’a pas encore la prestance du grand Marlon Brando. Et, disons-le d’emblée, Vito Corleone sans Marlon Brando, ce n’est plus vraiment Vito Corleone, juste un autre personnage. On reste tout aussi perplexe face à la performance d’Al Pacino. Lui qui était si remarquable dans Le Parrain se révèle bien en-dessous de ses capacités. Ou bien il cherche à trop s’approprier le rôle, ou bien son personnage lui fait défaut – passant d’un être violent et sans scrupule à un mari dandy et pantouflard. Le reste de la troupe (Robert Duvall, Diane Keaton, entre autres) délivre une prestation à la hauteur du premier Parrain, soit convenable mais sans rien d’exceptionnel.

Longuette, décevante, parfois futile, cette 2e partie du Parrain s’avère mal exploitée, faisant presque honte à son aîné. Coppola et Puzo semblent avoir vogué sur le succès de leur chef-d’œuvre, et ce un peu à l’aveuglette. Du coup, le résultat se cogne contre les murs à de multiples égards, et c’est au spectateur d’en ressentir les fractures. Les 2 compères auraient mieux fait de se concentrer sur la jeunesse de Vito Corleone plutôt que de nous pondre 3h10 somme toute assez ennuyeuses…

Réalisation : 3/5
Musique : 2.5/5
Acteurs : 3.5/5
Histoire : 2.5/5


Note : 11.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr
Agent Mulder
Gogo Yubari
Gogo Yubari
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 30
Localisation : In the Streets of L.A.
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Mer 20 Juin - 0:43


Le Parrain, 3e Partie (The Godfather, Part III) – 1991


Réalisé par Francis Ford Coppola
Écrit par Mario Puzo & Francis Ford Coppola

Musique de Carmine Coppola & Nino Rota
Avec Al Pacino, Diane Keaton, Talia Shire, Andy Garcia, Eli Wallach, Joe Mantegna, George Hamilton, Bridget Fonda, Sofia Coppola

Il est loin le temps où Marlon Brando était Vito Corleone. Avec les années, Mario Puzo et Francis Ford Coppola se sont éloignés du matériel original, un peu trop même. Ce qui fait que cette 3e Partie ne peut être considérée comme une réelle suite au chef-d’œuvre de 1972, plutôt comme un mob-movie indépendant. En effet, l’heure n’est plus à la mafia, aux règlements de compte, aux trafics illégaux ; mais à la religion chrétienne, à la course au pouvoir, à la religion chrétienne, aux histoires de famille, et encore à la religion chrétienne. En dépit d’une tendance à tout ramener à la religion, Le Parrain, 3e Partie n’est pas un mauvais métrage. Certes, le rythme est lent, le film long, et provoque une inexorable envie de dormir. Mais si l’on va plus loin, on découvre une histoire intéressante, fonctionnant à la perfection et qui ne manque pas de retournements. En bref, à vouloir innover coûte que coûte, Coppola et Puzo en ont oublié l’essence même du Parrain original mais ce, dans le dessein de nous pondre un mob-movie neuf, moderne.

Comme à son habitude, Coppola amène une réalisation sans prétention, assez conventionnelle mais toujours signée de son sceau (jolis travellings, jeu avec l’obscurité, mise en scène inégalable). Le fait que ce soit Carmine Coppola qui tienne les rênes à la musique, et non-plus Nino Rota (se contentant ici d’apporter quelques musiques additionnelles), donne le petit coup de jeune dont avait besoin la saga du Parrain. On se souvient des thèmes fébriles de Rota dans les deux premiers volets ; la présence de Carmine Coppola ne pouvait être que bénéfique. Malheureusement, ce regain de qualités ne se fait pas sans amener de nouveaux défauts ; appuyant en effet l’aspect moderne que cherche à prendre le scénario, et détruisant par là-même la magie du premier opus.

Dans cette 3e Partie, Al Pacino cesse d’être Michael Corleone. L’homme ne fait plus qu’interpréter son personnage comme il en interpréterait n’importe quel autre. On sent Pacino usé. Michael Corleone est devenu un papy rongé par le remords et le chagrin, bien loin de l’image qu’il donnait de lui dans les deux premiers volets du Parrain. Corleone est fatigué, et va jusqu’à oublier qu’il est le Don d’une grande famille de la Mafia Italienne. On pourra tout de même se consoler avec la présence de 2 habituées du Parrain : Diane Keaton (Kay) et Talia Shire (Connie). Keaton incarne son personnage, pour une ultime fois, avec justesse. Concernant Shire, ce n’est pas tant sa performance qui lui fait défaut mais plutôt son personnage – prenant une tournure assez inattendue, passant de la sœur pacifiste qu’on connaît à une sœur revancharde, marchant sur les traces de son frère. Andy Garcia ne s’investit pas complètement dans son rôle, donnant parfois l’impression de ne pas être à sa place, mais sa prestation demeure honorable. En dehors de son physique peu enviable et de son jeu basique, Sofia Coppola s’en sort correctement.

En somme, on sent le fossé - creusé par les années - qui sépare cette 3e Partie de ses prédécesseurs. La modernité est au rendez-vous, certes, mais la magie n’est plus. L’équipe du Parrain a beau former une grande famille (Coppola, Puzo, Rota, Pacino, Keaton, Shire), elle s’éloigne ici beaucoup trop de ce qui faisait la force du Parrain, 1ère Partie. Elle nous convie à un mob-movie sympathique mais qui ne peut combler toutes nos attentes.

Réalisation : 3/5
Histoire : 3/5
Acteurs : 2.5/5
Musique : 2.5/5


Note : 11/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr
Mickey Willis
Don Vito Corleone
Don Vito Corleone
avatar

Nombre de messages : 4516
Age : 27
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   Ven 29 Fév - 18:56

Bon alors on m'a passé le deuxième volet hier, aussitôt vu le soir.

Je suis assez surpris qu'il ait autant d'estime par rapport au premier, pour moi le deuxième est largement moins intense. Surtout, tous les passages avec les débuts de Vito Corleone m'ont assez irrité, j'ai trouvé que ça n'apportait absolument rien à l'histoire, que c'était un peu du remplissage. Il n'y a quasiment aucun rejaillissement dans le présent, aucun parallèle réellement pertinent, aucun héritage sur le personnage de Michael.. L'idée était bonne mais j'ai trouvé le traitement frustrant; pour moi Coppola survole ça bien trop négligemment. En fait je le trouve en tout point inférieur au premier, qui m'a largement plus touché et impressionné.
Maintenant, ça reste trés bon; le scénario est intéressant, les acteurs sont justes, mais ce qui fait la force de cette saga c'est avant-tout les personnages. Ce qui m'a fait le plus plaisir c'est de retrouver les personnages du premier (à part Vito, donc..) et de suivre leur évolution, leurs péripéties. Il y'aurait pu encore y avoir 50 épisodes que je trouverais toujours ça aussi passionnant, si c'est traité avec la même qualité.

Bon voilà, j'ai bien envie de me replonger dans cet univers et de m'enchainer le 3ème maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [SAGA] Le Parrain   

Revenir en haut Aller en bas
 
[SAGA] Le Parrain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Saga de chez Studio tomahawk
» Fan club d'excel saga
» Sirius Black : le parrain
» SAGA, c'est parti !
» Un Scenario Saga: Le Raid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAP :: Les films :: Sagas et films d'horreur :: Sagas et trilogies-
Sauter vers: