BAP

Le Forum Des Cinéphiles Gangsters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Nos partenairesNos partenaires  

Partagez | 
 

 A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mr_Blue_Sky
Grand gourou de la religion du stup
Grand gourou de la religion du stup
avatar

Nombre de messages : 5597
Age : 30
Localisation : Dans le monastère de la religion du stup
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 31 Mar - 22:20

joak a écrit:
Mister Z a écrit:
Cela dépend du point de vue . Moi j'accroche pas à ce genre de films 'sans âme' ultra hoolywoodien et je pense que c'est mon droit . Après toi si tu tripp sur ca tant mieux moi j'accroche pas et ce n'est pas parce qu'un film possède "un bon scenar' , une real' pechue etc..." qu'il sera bon .

Comment tu peux renier cela en écrivant cela :



Citation :
3/ Titanic (James Cameron)
4/ L'Effet Papillon
6/ E.T. : L'extra-terrestre (Steven Spielberg)
8/ Kill Bill Volume 1 (Quentin Tarantino)
16/ American Psycho (Mary Harron)
17/ Texas Chainsaw Massacre (Tobe Hooper)
18/ Jackie Brown (Quentin Tarantino)



Matrix
Sin City (Robert Rodriguez)
Star Wars Episode V : L'Empire Contre-Attaque
Rocky Balboa (Sylvester Stallone)



????

Quand je dit qu'il est rigolo ... mais faut répondre sur la section débat dorénavant joak car ça pourri le topic pour rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skyzophrenia.canalblog.com/
Mister Z
Keyser Söze
Keyser Söze
avatar

Nombre de messages : 744
Age : 25
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 31 Mar - 22:40

John Constantine a écrit:
snake a écrit:
Mister Z a écrit:
Cela dépend du point de vue . Moi j'accroche pas à ce genre de films 'sans âme' ultra hoolywoodien et je pense que c'est mon droit . Après toi si tu tripp sur ca tant mieux moi j'accroche pas et ce n'est pas parce qu'un film possède "un bon scenar' , une real' pechue etc..." qu'il sera bon .

alors si un bon script, de bons acteurs et une bonne mise en scène ne suffisent pas...je ne vois pas ce qu'il faut pour que tu considères les films comme de bons films
m'enfin j'vais créér un topic débat dans blablatage comme ça on s'foutra sur la gueule sans déranger personne

Rolling Eyes Quelle intelligence mon cher Monster ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey
Nobody
Nobody
avatar

Nombre de messages : 8654
Age : 26
Localisation : à l'administration
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 31 Mar - 23:46

Oui en effet, c'est intelligent !
Car ça ne sert à rien de pourrir les topics avec des conneries comme ça, c'est mieux d'avoir une section faite pour !
Alors oui, c'est une bonne idée, que tu le pense ou non...

_________________
" You're waiting for a train. A train that will take you far away. You can't be sure where it will take you. But it doesn't matter - because we'll be together. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spoom
Trappeur
avatar

Nombre de messages : 5020
Age : 32
Localisation : Monroeville, New Jersey
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Ven 20 Avr - 16:17

<object><param></param><param></param></object>
The Bourne Ultimatum
envoy&eacute; par Jinx-fr

_________________


Des zombies qui courent c'est cool, mais des zombies qui dansent c'est mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://latino.blogs.allocine.fr
Joey
Nobody
Nobody
avatar

Nombre de messages : 8654
Age : 26
Localisation : à l'administration
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Ven 29 Juin - 15:03


_________________
" You're waiting for a train. A train that will take you far away. You can't be sure where it will take you. But it doesn't matter - because we'll be together. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Ven 29 Juin - 15:04

Je compte m'acheter les deux premiers volets, que j'ai jamais vu d'ailleurs. Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: La Saga des Emmerdes dans la Peau.   Sam 25 Aoû - 20:45



Réalisé par Doug Liman
Avec Matt Damon, Franka Potente
Film tchèque, américain. Genre : Thriller, Action
Durée : 1h 58min. Année de production : 2002
Titre original : The Bourne Identity
Distribué par United International Pictures (UIP)




:3etoiles:






Réalisé par Paul Greengrass
Avec Matt Damon, Franka Potente, Brian Cox
Film américain. Genre : Action, Espionnage
Durée : 1h 49min. Année de production : 2003
Titre original : The Bourne Supremacy
Distribué par United International Pictures (UIP)




:3etoiles:






Réalisé par Paul Greengrass
Avec Matt Damon, Julia Stiles, David Strathairn
Film américain. Genre : Action, Aventure, Thriller, Espionnage
Durée : 1h 56min. Année de production : 2007
Titre original : The Bourne Ultimatum
Distribué par Paramount Pictures France


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Joey
Nobody
Nobody
avatar

Nombre de messages : 8654
Age : 26
Localisation : à l'administration
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 25 Aoû - 20:47

Hey Movie, je veux bien comprendre que t'es fier de ton titre, mais le topic existait déjà :wesh:

_________________
" You're waiting for a train. A train that will take you far away. You can't be sure where it will take you. But it doesn't matter - because we'll be together. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 25 Aoû - 20:48

Flûte, j'avais jamais remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 16 Sep - 2:24

Citation :
Quand Paul Greengrass ne s'occupe pas de films engagés (tels que le frissonant "Bloody Sunday"), c'est qu'il est alors en train d'aider un certain Jason Bourne a retrouver sa mémoire.
Et cette fois-ci, dans ce troisième opus, il est bien décidé à la retrouver, notre "discret" agent secret, toujours incarné par Matt Damon.

Très légèrement inspirée du livre de Robert Ludlum, cette "suite" directe à "La Mort dans la peau" se révèle être un véritable marathon, aussi bien pour notre héros "anonyme" que pour les yeux des spectateurs. Car la règle d'or de Greengrass, c'est d'épater tout en gardant un aspect incroyablement réaliste aux scènes. Et c'est ainsi que l'on obtient des scènes de combats incroyablements brutaux (bien que peu sanglantes) et à une série de courses poursuites ébourrifantes, prenant lieux à Tanger, à New-York (mais pas en Papouasie).

Autant dire qu'avec ces arguments la, le retour à l'écran de Bourne était plus qu'attendu, autant par les fans que par l'acteur principal, qui semble s'amuser, comme dans les deux autres opus (et dans tout ses films d'ailleurs). Il faut dire que le scenario est plutôt chargé, et se déroule avec une cohérence éfficace et un enchainement incroyable (malgré une baisse de tension vers le début du film, heureusement rattrapée par la formidable séquence au Maroc), reprenant en cause tout les élements des deux films précédants.

De nouveaux acteurs s'ajoutent au casting, parmi lesquels David Strathairn (épatant en chef de section manipulateur), Edgar Ramirez (en tueur sans états d'âme), Paddy Considine (en journaliste anglais), et la courte apparition de Daniel Brühl. Ce film marque aussi les retrouvailles avec Joan Allen et Julia Stiles (plus alliées que jamais).

Bref, du divertissement d'action passionant et intelligent, marquant peut-être notre dernière rencontre avec une nouvelle icone du cinema d'espionnage... Peut-être ?

:4etoiles:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
JereWan
Vigilante
Vigilante
avatar

Nombre de messages : 6118
Age : 28
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 16 Sep - 21:31

Je le vois ce soir, j'ai hâte ! :icon4:

En tant que fan de Greengrass (et petit amateur des Bourne), je ne peux manquer ça. :icon8:

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 16 Sep - 23:11

Tu verras, Greengrass est à son maximum, il se surpasse pour nous donner des scènes d'actions trépidantes et brutales.

Néanmoins, faut avoir le coeur accroché, parceque sa mise en scène peut rapidement donner mal à la tête. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:21

Je viens de le voir, c'est vraiment pas mal du tout. C'est un film très bourrin où il n'y a quasiment que des scènes d'actions, mais qu'est-ce que c'est bien filmé ! Et pourtant je suis loin d'être un fan des précédents films de Greengrass.

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickey Willis
Don Vito Corleone
Don Vito Corleone
avatar

Nombre de messages : 4516
Age : 27
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:27

Ah interessant.. Moi je comptais pas trop le voir parce que justement j'aime pas du tout Greengrass, mais si quelqu'un a le même avis que moi à son sujet, et a quand même bien aimé le film..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:28

J'ai jamais vu des scènes de bagarres aussi violents et réalistes. ❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:28

Venus In Furs a écrit:
Ah interessant.. Moi je comptais pas trop le voir parce que justement j'aime pas du tout Greengrass, mais si quelqu'un a le même avis que moi à son sujet, et a quand même bien aimé le film..
oui c'est vraiment pas mal. Je crois que la mise en scène de Greengrass est beaucoup plus interessante pour un film d'action américain que pour un film comme bloody sunday ou vol 93.

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redfalcon
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
avatar

Nombre de messages : 10560
Age : 26
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:29

Vinz a écrit:
Je viens de le voir, c'est vraiment pas mal du tout. C'est un film très bourrin où il n'y a quasiment que des scènes d'actions, mais qu'est-ce que c'est bien filmé ! Et pourtant je suis loin d'être un fan des précédents films de Greengrass.
Tiens Vinz' a aimé un blockbuster. Comment ca s'appelle déjà ce genre d'évenement...


Un miracle ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redfalcon.skyblog.com/
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:31

Un évènement rare mais fréquent tout les 5 ans. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:32

maiiiiiiiiis euh Laughing

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snake
Don Vito Corleone
Don Vito Corleone
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 28
Localisation : j'étais a New York en 1997, et a L.A en 2013
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 1:35

excellent film, qui surpasse même le 2e épisode.
Certes l'intrigue et le déroulement sont sans grandes surprises (hormis la découverte du passé de Bourne, plus sombre que prévu), mais c'est ultra rythmé, sans temps mort, d'une efficacité rare de nos jours, et surtout remarquablement bien filmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JereWan
Vigilante
Vigilante
avatar

Nombre de messages : 6118
Age : 28
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 4:41

Vinz a écrit:
Venus In Furs a écrit:
Ah interessant.. Moi je comptais pas trop le voir parce que justement j'aime pas du tout Greengrass, mais si quelqu'un a le même avis que moi à son sujet, et a quand même bien aimé le film..
oui c'est vraiment pas mal. Je crois que la mise en scène de Greengrass est beaucoup plus interessante pour un film d'action américain que pour un film comme bloody sunday ou vol 93.

Là par contre je suis pas d'accord, la mise en scène de Greengrass pour Vol 93 était parfaite et en adéquation avec son sujet.

Sinon je sors de la séance, et qu'est-ce que c'était bon. Meilleur que le 2 qui était meilleur que le 1, le film est vraiment bien foutu, prenant (on ne s'ennuie vraiment pas une seule seconde), parfois surprenant (la connection avec le 2) et effectivement plus sombre que prévu.

La fin est excellente, j'adore. :icon8:

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 4:48

moi j'ai trouvé vol 93 très plat, Greengrass était resté paralysé par le sujet délicat et a préféré désengagé sa mise en scène, on retrouve au final une sorte de docu-film, qui ne dis pas grand chose sur l'évènement.

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JereWan
Vigilante
Vigilante
avatar

Nombre de messages : 6118
Age : 28
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 4:52

Vinz a écrit:
moi j'ai trouvé vol 93 très plat, Greengrass était resté paralysé par le sujet délicat et a préféré désengagé sa mise en scène, on retrouve au final une sorte de docu-film, qui ne dis pas grand chose sur l'évènement.

Pas forcément sur l'évènement en lui-même, certes, mais son discours est ailleurs, il parle de l'humanité en général.

Pas le temps de développer ce soir, je me lève dans sept heures. Rolling Eyes

J'en reparlerais demain si tu le souhaites. Wink

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 4:53

ok Wink

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 26
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 13:49

Néanmoins, Bloody Sunday m'a tout de même plus percuté (par son style et son sujet) que Bourne Supremacy et Ultimatum. Mais en voyant le film à l'époque, j'aurais jamais pensé que Greengrass serait si doué pour mettre en scène l'action pure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
Mickey Willis
Don Vito Corleone
Don Vito Corleone
avatar

Nombre de messages : 4516
Age : 27
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Lun 17 Sep - 19:00

Pour moi Greengrass (en tout cas pour Bloody Sunday et Vol 93) se contente de reprendre un événement dramatique pour faire un drame, et rajoutant en plus quelques effets larmoyants pour accrocher encore plus son spectateur..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JereWan
Vigilante
Vigilante
avatar

Nombre de messages : 6118
Age : 28
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Mar 18 Sep - 2:09

Venus In Furs a écrit:
Pour moi Greengrass (en tout cas pour Bloody Sunday et Vol 93) se contente de reprendre un événement dramatique pour faire un drame, et rajoutant en plus quelques effets larmoyants pour accrocher encore plus son spectateur..

Argh !

Il n'y a justement aucun effet larmoyant dans ces deux films, et c'est ça le plus étonnant. Caméra à l'épaule, situations sincères et vécues, les films n'ont besoin de rien de plus pour émouvoir le spectateur : il n'y a pas de musique tire-larme, la caméra se contente de filmer les évènements, et ce sont les situations en elles-mêmes qui accrochent les spectateurs, pas les violons, ralentis etc.

C'est ça qui fait la force (entre autres) de Bloody Sunday et Vol 93, le message, les situations se suffisent à elles-mêmes, pas besoin d'en rajouter et justement Greengrass n'en rajoute pas, contrairement à Stone sur le même sujet (world trade center). Il se contente de filmer avec un style documentaire, ce qui donne l'impression que les scènes se déroulent sous nos yeux, que tout est "improvisé", "vécu", vrai.

La réalité n'a pas besoin d'effets larmoyants pour être bouleversante, Greengrass l'a compris.

Non vraiment, je ne vois pas où tu vois des effets larmoyants dans Bloody Sunday et United 93.

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickey Willis
Don Vito Corleone
Don Vito Corleone
avatar

Nombre de messages : 4516
Age : 27
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Mar 18 Sep - 3:07

La caméra à l'épaule justement, pour multiplier l'apsect dramatique (et qui est vraiment indigeste pour le coup); les bilans marqués à la fin, procédé récurrent pour "achever" le spectateur, montrer la réalité, le "vécu" d'accord, mais de là à nous refouttre les avions qui percutent les tours du World Trade Center alors qu'on nous les passait en boucle depuis 5 ans j'ai trouvé ça horriblement mal placé.. Vol 93 avait pourtant réussi le pari de retirer tout manichéisme à l'événement mais on ne s'interesse plus vraiment aux personages alors que c'est là le plus important, car l'événement en lui-même on le connait merci. Au contre de Bloody Sunday, mais qui lui est bourré d'un manichéisme assez vomitif. Et puis là encore, pas sûr que Greengrass s'en tienne à la réalité justement, et qu'il essaye d'en rajouter une couche: la partie dans l'avion est purement fictionelle (l'autre est sans interet) et là Greengrass ne se prive pas de surdramatiser avec ses répétitions, on voit une dizaine de fois les personnes au téléphone appeler leur proche, les gens de la tour signaler la prise d'otage, les personnes de l'avion préparer leur plan: ça aurait pu être efficace, mais quand c'est ultra repetitif comme ici, c'est lourd. Pareil pour Bloody Sunday: t'étais sur les lieus pour affirmer que des soldats se felicitaient vraiment d'avoir tirer sur des gens qui levaient le drapeau blanc ? C'est peut etre vrai à prés tout, mais ce que je veux dire c'est que de ses films, de documentaire ils n'en n'ont que l'aspect, car il y'a une grande partie qui est laissée à l'interprétation de Pelouse Verte, et là il s'en donne à coeur joie pour nous en fouttre plein la vue !


Par opposition, Gus Van Sant ayant pour même objectif d'imaginer la partie caché d'un drame récent dans sa dernière trilogie, l'a fait avec tellement plus de finesse et de poésie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
snake
Don Vito Corleone
Don Vito Corleone
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 28
Localisation : j'étais a New York en 1997, et a L.A en 2013
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Mar 18 Sep - 3:25

Venus In Furs a écrit:
La caméra à l'épaule justement, pour multiplier l'apsect dramatique (et qui est vraiment indigeste pour le coup); les bilans marqués à la fin, procédé récurrent pour "achever" le spectateur, montrer la réalité, le "vécu" d'accord, mais de là à nous refouttre les avions qui percutent les tours du World Trade Center alors qu'on nous les passait en boucle depuis 5 ans j'ai trouvé ça horriblement mal placé.. Vol 93 avait pourtant réussi le pari de retirer tout manichéisme à l'événement mais on ne s'interesse plus vraiment aux personages alors que c'est là le plus important, car l'événement en lui-même on le connait merci. Au contre de Bloody Sunday, mais qui lui est bourré d'un manichéisme assez vomitif. Et puis là encore, pas sûr que Greengrass s'en tienne à la réalité justement, et qu'il essaye d'en rajouter une couche: la partie dans l'avion est purement fictionelle (l'autre est sans interet) et là Greengrass ne se prive pas de surdramatiser avec ses répétitions, on voit une dizaine de fois les personnes au téléphone appeler leur proche, les gens de la tour signaler la prise d'otage, les personnes de l'avion préparer leur plan: ça aurait pu être efficace, mais quand c'est ultra repetitif comme ici, c'est lourd. Pareil pour Bloody Sunday: t'étais sur les lieus pour affirmer que des soldats se felicitaient vraiment d'avoir tirer sur des gens qui levaient le drapeau blanc ? C'est peut etre vrai à prés tout, mais ce que je veux dire c'est que de ses films, de documentaire ils n'en n'ont que l'aspect, car il y'a une grande partie qui est laissée à l'interprétation de Pelouse Verte, et là il s'en donne à coeur joie pour nous en fouttre plein la vue !


Par opposition, Gus Van Sant ayant pour même objectif d'imaginer la partie caché d'un drame récent dans sa dernière trilogie, l'a fait avec tellement plus de finesse et de poésie !

Je vois pas pourquoi c'est obligatoire de faire de la poésie dans un évenement tragique.
Quant au plan des avions qui frappent les tours, faut comprendre un peu ce qui se passe avant. je m'explique.
Finalement, Vol 93 est un film sur la survie, et un drame réellement viscéral et poignant, mais je pense que la partie qui a trop souvent été oublié, c'est comment Greengrass nous renvoie à la tronche le trop d'images que l'on regarde. Tout ça il le renvoie à travers la tour de contrôle Américaine, ou tous les employés ne se fient qu'à leur écran, à l'image que leur écran d'ordinateur leur donne, et Greengrass fait comprendre que ce trop plein d'image fait qu'on perd toute notre capacité de réflexion.
Et en même temps, il critique sévèrement les Américains, qui affirment avoir la plus grande puissance au monde, qu'ils sont les gendarmes du monde, qu'ils peuvent tout voir n'importe quand. Et pourtant Greengrass filme des hommes, qui, face à la confiance aveugle qu'ils font envers leur écran, n'arrivent pas à distinguer les évenements qui se produisent. Ils sont pas foutus de devinner que si l'avion détourne sa trajectoire c'est justement qu'il y a peut etre un problème, et qu'il a été détourné ou pris en otage.
Et justement, c'est ce plan des avions qui percutent les tours qui achève le spectateur on pourrait dire, c'est vraiment le coup en pleine tronche. Parce que ces mecs, qui sont censés tout savoir sur le monde, sur tout le monde, qui sont censés savoir tout avant tout le monde...et bien la ils découvrent que les avions ont percuté les tours en même temps que nous, lorsqu'ils regardent par la fenètre.
J'ai trouvé que ce plan était vraiment très très fort, et Vol 93 est vraiment excellent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JereWan
Vigilante
Vigilante
avatar

Nombre de messages : 6118
Age : 28
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Mar 18 Sep - 4:14

Tout d'abord je tenais à signaler que c'est chouette de débattre encore sur ce forum, ça faisait longtemps. Very Happy

En espérant que cela reste convivial Wink


Citation :
La caméra à l'épaule justement, pour multiplier l'apsect dramatique (et qui est vraiment indigeste pour le coup)

En même temps c'est le style du réalisateur (qui vient du journalisme, il est bon de le préciser). C'est pour que le spectatuer se sente dans l'action, oui, c'est un procédé comme un autre. On est tout de même au cinéma, le film est fait pour être vu et être aimé (tout cela en plus de diffuser un message), mais je trouve que le procédé caméra à l'épaule est l'un des plus "vrais" et plus sincères, et surtout ici en adéquation avec son sujet. Vol 93 parle d'un évènement inattendu, surprenant, arrivant un jour ordinaire. La caméra à l'épaule provoque cette impression de direct, d'instantanné, et je trouve que c'est beaucoup plus juste que de faire comme Mr. Stone l'a fait avec son inégal WTC, à savoir des ralentis, un Craig Armstrong à la partition, etc.
Oui, il ne s'agit que d'une impression... Mais on est au cinéma, non ?
Surtout que son film est loin d'être tendancieux, propagandiste ou je ne sais quoi d'autre.
Citation :

Vol 93 avait pourtant réussi le pari de retirer tout manichéisme à l'événement mais on ne s'interesse plus vraiment aux personages alors que c'est là le plus important

Justement, Vol 93 se divise en deux : une partie "documentaire" sur la réaction du gouvernement à l'évènement (et là snake a tout dit, je n'ai rien à (r)ajouter), et une autre sur le drame humain, dans l'avion.
Là, on dépasse le stade du 11 septembre pour arriver à l'humanité en général (ce que je voulais dire à VInz hier). On assiste à une création de solidarité instantanée, de courage surpassant les capacités que les personnes (et non personnages) se donnaient elles-mêmes. Peut-être que ça ne s'est pas vraiment passé comme cela, on s'en fout en fait (à l'opposé de la partie "docu"), l'important c'est le propos très humain que nous livre Greengrass sur les possibilités, capacités et choses inattendues dont peuvent faire preuve les hommes quand ils le veulent, et surtout lorsqu'ils sont confrontés à un danger immédiat et menaçant tout le monde (et cela dépasse largement le stade de l'"instinct de survie" à mon sens). On pourra aussi parler religion, lorsque d'un côté le terroriste récite des versets du Coran et le chrétien fait sa prière (je ne m'éterniserai pas là dessus maintenant, j'ai à faire).
Le fait de voir ces passagers refuser la domination, refuser de mourir sans se battre, tout faire pour sauver leur vie et celle des autres. Le fait de voir que des gens ordinaires peuvent aussi agir en véritables héros. C'est ce courage, cette solidarité entre les personnes, cette volonté de survivre face à l'impossible. C'est de ça que parle le film. En réalité, la tagline de World Trade Center "A True Story of Courage and Survival" correspondrait bien plus à Vol 93 qu'au film de Stone.

Alors qu'une partie du film se consacrait aux simples faits, version documentaire, la deuxième partie (tout en usant d'une caméra à la fois présente et neutre) dépasse l'évènement en lui-même dans son propos, élargit son champ d'action et parle de l'humanité en général.

Le film reste bien entendu à un certain point un grand hommage aux victimes du 9/11, mais je ne pense pas que cela soit un mal, à moins que l'anti-américanisme primaire ait fait plus de ravages que je ne le pensais.

Citation :

là Greengrass ne se prive pas de surdramatiser avec ses répétitions, on voit une dizaine de fois les personnes au téléphone appeler leur proche
Et si cela t'arrivait ? Que ferais-tu ? Qui appellerais-tu ? Que leur dirais-tu ?
Personnellement je n'ai pas eu l'impression de répétition ici, seulement de "vérité", de sincérité, de brutalité, de chaos. Car ce jour là, c'était bien le chaos.
Par contre pour la partie militaire (gouvernement & co) là je suis d'accord avec toi y'a quelques redondances (même beaucoup), mais ça ne nuit pas au film.

Citation :

Pareil pour Bloody Sunday: t'étais sur les lieus pour affirmer que des soldats se felicitaient vraiment d'avoir tirer sur des gens qui levaient le drapeau blanc ?
Non.

Paul Greengrass vient du journalisme, il est britannique, c'est un sujet hyper-connu, je pense que pour Bloody Sunday, il sait de quoi il parle. Il y a eu des témoignages, des gens qui étaient là bas, etc. Après je n'ai pas vérifié c'est vrai, et en fait tu viens de me pousser à m'y intéresser.
Citation :

C'est peut etre vrai à prés tout, mais ce que je veux dire c'est que de ses films, de documentaire ils n'en n'ont que l'aspect, car il y'a une grande partie qui est laissée à l'interprétation de Pelouse Verte

Qu'en sais-tu ?
(lol pour greengrass^^)

Quand bien même c'est vrai, du moment qu'il ne déforme pas les faits en eux-mêmes, le réalisateur doit apporter son point de vue, doit aposer sa patte par sa mise en scène etc. Et là la caméra à l'épaule me paraît être un procédé justifié. Après on aime ou on aime pas, mais je ne pense pas que ce soit un bon argument pour remettre en cause l'intégrité du film.

Citation :
et là il s'en donne à coeur joie pour nous en fouttre plein la vue !

Once again, on est au cinéma.

Citation :


Par opposition, Gus Van Sant ayant pour même objectif d'imaginer la partie caché d'un drame récent dans sa dernière trilogie, l'a fait avec tellement plus de finesse et de poésie !
Autre réalisateur, autre mise en scène. Là aussi je pourrais dire que GVS utilise la poésie pour mieux toucher le spectateur, l'atteindre et ainsi lui faire partager son point de vue.

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La musique dans la peau
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» Ayez le rythme dans la peau ; Maracasse
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» J'adore qu'on dise du mal de mes amis c'est la seule chose qui m'aide à me sentir mieux dans ma peau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAP :: Les films :: Sagas et films d'horreur :: Sagas et trilogies-
Sauter vers: