BAP

Le Forum Des Cinéphiles Gangsters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Nos partenairesNos partenaires  

Partagez | 
 

 A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Mar 18 Sep - 13:01

Je dirais qu'il est difficile de critiquer un film comme vol 93, car comme le dit Jere, il évite le piège classique du manichéisme et du patriotisme à l'américaine. Je n'ai pas vu le film de Stone, mais j'imagine très bien que vol 93 est son total contraire. Sur la partie concernant "l'humanité en général", je ne pense pas que Greengrass ait eu l'intention de montrer quoique ce soit, Jere tu confonds p-ê l'engagement personnel du réalisateur (qui est ici nul) et justement la puissance du style documentaire, je pense que c'est la vérité qui t'as subjugué dans la 2e partie du film, plus que le style. C'est là que je veux en venir : vol 93 est presque un film de genre car Greengrass choisit de totalement s'abandonner à l'évènement, et de se désengager en tant qu'artiste (c'est un peu le contraire d'élephant de GVS où la drame de Colombine était seulment un support pour GVS pour s'exprimer en tant que metteur en scène), Greengrass choisit d'être le retranscripteur du 11 septembre, l'outil du témoignage historique. Et c'est sans doute en cela que le film ne m'a pas plu, moi qui croit aux "auteurs". En réalité, en voyant vol 93, je me dis que son réalisateur aurait pu se contenter d'un documentaire, si son seul but était le témoignage objectif et la vérité parfaite sur l'évènement.

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickey Willis
Don Vito Corleone
Don Vito Corleone


Nombre de messages : 4516
Age : 26
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Mar 18 Sep - 19:29

Le coup du film engagé c'est de l'hypocrisie totale: d'une parce que ça ne peut être un seul argument en soi, on dirait que dés qu'on juge une oeuvre comme étant engagée, on ne peut plus la critiquer.. D'autre parce que c'est vraiment pas subtil: ça faisait deja 5 ans que les américains s'en prenaient deja plein la gueule des "vous avez beau être la plus grande puissance du monde, vous vous etes quand fait avoir sur le coup" (je caricature à peine), si Greengrass a fait ce film pour arriver à ce constat c'est qu'il avait rien à dire.. C'était quoi l'interet d'en rajouter une couche. Tiens petite parenthèse aussi parce que la date de sortie m'a choqué, on dirait que tous les artistes ont participé en même temps à une vague médiatique sur le sujet: y'a le film de Greengrass donc, celui de Stone, le chanteur Abd Al Malik aussi qui a fait un tube avec ça.. Est-ce que y'a une date limite avant de traiter un drame comme celui-ci ? Genre il faut attendre 5 ans, comme là ça avait l'air d'être le cas ?

Bon sinon pour répondre à Jere, je précise par avance que je n'ai pas vu le film de Stone, donc toutes les références/comparaisons que tu fais à son sujet je ne pourrai pas les relever. Néanmoins j'essayerai de le trouver pour le voir le plus rapidement possible, mais je ne promets absolument rien !

Citation :
En même temps c'est le style du réalisateur (qui vient du journalisme, il est bon de le préciser). C'est pour que le spectatuer se sente dans l'action, oui, c'est un procédé comme un autre.On est tout de même au cinéma, le film est fait pour être vu et être aimé (tout cela en plus de diffuser un message), mais je trouve que le procédé caméra à l'épaule est l'un des plus "vrais" et plus sincères, et surtout ici en adéquation avec son sujet.

Trotsky tue le ski ! Laughing Non c'est un procédé interessant c'est vrai, mais là c'est trop pour moi, ça m'a fait horriblement mal à la tête (surtout Vol 93 parce que sur grand écran) et ça m'a plus rebuté qu'autre chose.. Du coup aucune immersion pour moi, et au contraire: de la repulsion !

Citation :
Le fait de voir ces passagers refuser la domination, refuser de mourir sans se battre, tout faire pour sauver leur vie et celle des autres. Le fait de voir que des gens ordinaires peuvent aussi agir en véritables héros. C'est ce courage, cette solidarité entre les personnes, cette volonté de survivre face à l'impossible. C'est de ça que parle le film.

Thématique interessant c'est vrai, mais qui ne peut pas être essentiel. Comme pour ce que j'ai dis dans le premier paragraphe, vouloir montrer que l'union fait la force, ça n'a rien de novateur, c'est pas une idée ou un message nouveau que fait passer le réalisateur, pour moi c'est pas assez consistant. D'ailleurs je me suis personellement, pas mal ennuyé pendant ces deux films à cause de ça justement..

Citation :
Le film reste bien entendu à un certain point un grand hommage aux victimes du 9/11

Comme ce que j'ai dis au début pour le fait d'un film d'être engagé: rendre un grand hommage, n'abouti pas forcément à une grande oeuvre !

Citation :
Et si cela t'arrivait ? Que ferais-tu ? Qui appellerais-tu ? Que leur dirais-tu ?
Personnellement je n'ai pas eu l'impression de répétition ici, seulement de "vérité", de sincérité, de brutalité, de chaos. Car ce jour là, c'était bien le chaos.

Oui bien entendu ! Au début j'ai trouvé ces passages émouvants, forts, "sincères" comme tu dis, mais de nous passer ça en boucle je ne sais combien de fois pour moi c'est de la surenchère. A la longue j'ai trouvé ça plus lourd qu'autre chose (presque révoltant même car en plus la partie dans la tour de contrôle est peut etre encore pire), et je me suis encore un peu plus détaché du film.

Citation :
Paul Greengrass vient du journalisme, il est britannique, c'est un sujet hyper-connu, je pense que pour Bloody Sunday, il sait de quoi il parle. Il y a eu des témoignages, des gens qui étaient là bas, etc. Après je n'ai pas vérifié c'est vrai, et en fait tu viens de me pousser à m'y intéresser.

Ah mais je ne remets aucunement en cause les conaissances de Paulo, juste sa fidélité ! Aprés tout ça aurait trés bien pu se passer comme ça, mais ce serait dans la logique de son oeuvre (en général) d'avoir exagerer. Et puis il faut prendre aussi la subjéctivité des témoignages, car ici Greengrass choisit explicitement son camp, et surement que le manichéisme (parfaitement logique, attention) des victimes/témoins qu'il aurait interrogé rejaillisse sur le film

Citation :
Qu'en sais-tu ?
Quand bien même c'est vrai, du moment qu'il ne déforme pas les faits en eux-mêmes, le réalisateur doit apporter son point de vue, doit aposer sa patte par sa mise en scène etc.

bah il me semblait que c'était dans cet objectif qu'il avait fait son film, je dois m'être trompé, d'ailleurs il me semble bien que c'est lui qui a crée certains personnages qu'il suit durant le métrage, ou du moins il a essayé de reproduire la journée de protagonistes qui sont décédés, et qu'il a donc du inventer. Et encore, il existe forcément des zones d'ombre qu'il a du réinventer.
Pour ce qui concerne son point de vue et sa mise en scène, j'ai deja dit ce que j'en pensais !


Citation :
Once again, on est au cinéma.

Once again, la fin ne justifie pas forcément les moyens ^^
Citation :

Là aussi je pourrais dire que GVS utilise la poésie pour mieux toucher le spectateur, l'atteindre et ainsi lui faire partager son point de vue.

Il n'a jamais été question de faire partager son point de vue chez Van Sant, comme pour Greengrass avec Vol 93. Juste de laisser court à son imagination, les 2 réalisateurs donnent leur vision personelle de la façon dont ils imaginent que ça s'est passé. Mais aucun des deux n'a essayé de montrer la vérité à tout prix (pour Vol 93, je parle de la partie fictionelle) !
Il reste que GVS évite toute surenchère (bon sauf pour les dernières minutes d'Elephant, mais là c'était recherché ^^)

Pour résumer mon point de vue: Pour moi Greengrass ne traite pas du sujet, il l'exploite.

De toute façon ses films m'ont laissé totalement froid, donc à moins de revoir ses films je ne pourrai jamais affirmer que je les ai aimé si je veux rester rationel.

Vinz-> je suis totalement d'accord avec toi à ceci prés que Vol 93 ne se résume pas à un documentaire, puisque la moitié est entièrement fictionelle !

PS: je me suis permis de ne pas tout citer à chaque fois par soucis de clarté en essayent de choisir les phrases qui résument le mieux vos idées (et en enlevant les répétitions/conclusions/résumés..), mais si vous pensez que j'ai filtré quelque chose d'important n'hésitez pas à en faire la remarque, je sais que ça peut être trés frustrant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JereWan
Vigilante
Vigilante


Nombre de messages : 6118
Age : 27
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Mer 19 Sep - 0:17

Lu vos messages, Vinz et Unk, mais je ne peux pas me consacrer à la réponse pour le moment (car je veux qu'elle soit complète). Reste que c'est intéressant et que le post de Unk est très clair, je comprends maintenant bien mieux ce qui voulait se dire. Wink

Dans la semaine, sûrement, sinon dimanche (et ouais le boulot)

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redfalcon
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)


Nombre de messages : 10560
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 23 Sep - 2:18

Je reviens de la séance de La Vengeance dans la Peau.
Franchement, quand je lis vos messages n'étant ni plus ni moins qu'une litanie de louanges sur la réalisation (quand j'ai lu celui de Vinz', qui est un fervent anti blockbusterien, j'ai vraiment pensé que j'aurai un chef d'oeuvre en face de moi), j'ai l'impression que j'ai zappé quelque chose.
Certes les effets documentaires, c'est cool (Dans le précédent épisode c'est super bien utilisé, et dans Les Fils de l'Homme, c'en est a tomber par terre) mais poussé au maximum, ca devient super relou. Toutes les vingts secondes on tombe sur un cameraman atteint de Parkinson. Merde, va falloire se cotiser pour un steadycam pour Greengrass. Bon à la limite ca aurait pu passer. Mais le montage... Le montage est une horreur. Cent fois plus dangereux pour le nerf optique que dans le précédent opus. Il y'a au moins une dizaine de scènes ou l'on comprends que dalle a l'action! La scène de début en l'éxemple flagrant. Je passais mon temps à me demander si j'avais un problème relevant de l'ophtalmologie. Quand au final dans Manhattan, j'ai été trèèèès décu. De 1, ca n'a ni l'intensité de celui de La Mort dans la peau, de 2, je n'ai rien vu d'aussi mal filmé depuis la première course poursuite de Rock.
A part ca le scènar est bien foutu, Matt Damon sait toujours bien jouer son role. Mais si 4eme épisode, devait il y'avoir (Tout le monde veut me faire la peau ?), virez Greengrass. Ses trips de caméra à l'épaule commencent à me donner le mal de crane.
:2etoiles:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redfalcon.skyblog.com/
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 23 Sep - 5:05

mais je ne suis pas "anti blockbustien" ! :icon9: ...vais vraiment commencer à m'énerver moi Laughing

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redfalcon
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)


Nombre de messages : 10560
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 23 Sep - 5:40

Vinz a écrit:
mais je ne suis pas "anti blockbustien" ! :icon9: ...vais vraiment commencer à m'énerver moi Laughing
Je deconeuuuuuh. Mais c'est vrai qu'on te voit mal voir Alien VS Predator (j'ai fait un pari la dessus sur le topic d'ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redfalcon.skyblog.com/
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 23 Sep - 5:45

bon bah t'as gagné ton pari alors Laughing

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redfalcon
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)


Nombre de messages : 10560
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 23 Sep - 5:51

Vinz a écrit:
bon bah t'as gagné ton pari alors Laughing
bon sinon revenons au film, tu penses quoi de ce que j'ai dit plus haut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redfalcon.skyblog.com/
Vinz
Admin
Admin


Nombre de messages : 3784
Age : 28
Localisation : ...
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 23 Sep - 6:02

J'en pense que c'est une qusetion de goût. Ce que j'ai trouvé bien tu as trouvé ça dérangeant. Je ne peux rien dire de plus.

_________________
"Hors de question de m'enfiorituriner élégamment. La prétention est la seule, c'est bien cette mise en forme, les détours de la composition, les travaux... Exactement comme si c'était de la cuisine. Toutes ces épices dedans pour que ce soit digeste (ou non). Travail mâché. Sinistre et cynique puérilité ! Il faut aller tout droit, de moi à vous, sans déformation. On doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redfalcon
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)


Nombre de messages : 10560
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Dim 23 Sep - 6:05

Vinz a écrit:
J'en pense que c'est une qusetion de goût. Ce que j'ai trouvé bien tu as trouvé ça dérangeant. Je ne peux rien dire de plus.
Bon ben match nul Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redfalcon.skyblog.com/
JereWan
Vigilante
Vigilante


Nombre de messages : 6118
Age : 27
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 18 Oct - 18:44

C'est officiel, Jason Bourne épisode 4 verra le jour.

Le film est en cours d'écriture, et sera une histoire originale écrite par George Nolfi.

Greengrass et Matt Damon seront encore une fois de la partie :

Citation :
Universal is moving ahead with its fourth installment of "The Bourne Identity" franchise, setting George Nolfi to write the script, reports Variety.

Nolfi was co-writer of the third film, which was based on a story by Tony Gilroy.

Though the series is based on the Robert Ludlum novels, the new film won't be based on a Ludlum title, but rather an original story.

Director Paul Greengrass and star Matt Damon are attached to the new film. The film will be produced by Frank Marshall and executive produced by Jeffrey Weiner and Henry Morrison.
edit : source !


Le 4e livre s'appelle The Bourne Legacy (traduction littérale : "l'héritage de Bourne"... mais le titre français est La peur dans la peau), pour info.

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redfalcon
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)


Nombre de messages : 10560
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 18 Oct - 19:06

De toute facon, chaque épisode de la trilogie fut une histoire originale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redfalcon.skyblog.com/
JereWan
Vigilante
Vigilante


Nombre de messages : 6118
Age : 27
Localisation : Everywhere
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 18 Oct - 19:08

Redfalcon a écrit:
De toute facon, chaque épisode de la trilogie fut une histoire originale...
Ouep, ça fait que je sais pas trop comment interpréter la phrase :
Citation :

the new film won't be based on a Ludlum title, but rather an original story.
étant donné que les livres de Ludlum ont toujours été très très librement adaptés :mrgreen: .

_________________
"It's never too late to be whoever you want to be. There's no time limit, stop whenever you want. You can change or stay the same, there are no rules to this thing. We can make the best or the worst of it." - Benjamin Button.

"I think audiences get too comfortable and familiar in today's movies. They believe everything they're hearing and seeing. I like to shake that up."
--Christopher Nolan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Redfalcon
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)
Genesis Fan Inside (Turn it on, turn it on, TURN IT ON AGAIN!!)


Nombre de messages : 10560
Age : 25
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Sam 18 Oct - 19:41

JereWan a écrit:
Redfalcon a écrit:
De toute facon, chaque épisode de la trilogie fut une histoire originale...
Ouep, ça fait que je sais pas trop comment interpréter la phrase :
Citation :

the new film won't be based on a Ludlum title, but rather an original story.
étant donné que les livres de Ludlum ont toujours été très très librement adaptés :mrgreen: .
Bah Bourne's Identity est le plus proche puis après ca devient des histoires originales tout en gardant les persos (quoique Nicky Parsons n'a jamais figuré dans aucun de ses bouquin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redfalcon.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)   Aujourd'hui à 12:29

Revenir en haut Aller en bas
 
A Bourne Trilogy (une trilogie dans la peau)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La musique dans la peau
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» 05. Use somebody
» Ayez le rythme dans la peau ; Maracasse
» A la recherche d'un endroit calme [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAP :: Les films :: Sagas et films d'horreur :: Sagas et trilogies-
Sauter vers: