BAP

Le Forum Des Cinéphiles Gangsters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Nos partenairesNos partenaires  

Partagez | 
 

 Bioshock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Redfox
Al Capone
Al Capone
avatar

Nombre de messages : 481
Age : 25
Localisation : Somewhere beyond the sea...
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Bioshock   Sam 20 Juin - 22:25



Bioshock est un jeu de tir à la première personne qui vous entraîne dans les profondeurs de l'océan atlantique pour explorer les ruines d'une gigantesque cité sous-marine ravagée par la folie de ses créateurs. Perdu au coeur de cette utopie transformée en abomination scientifique, il vous faudra lutter à l'aide de plasmides (sortes de modules qui modifient l'ADN pour acquérir de puissants pouvoirs) contre des habitants qui ont depuis longtemps renié leur humanité.

Plus qu'un FPS "pan-pan" habituel, Bioshock vaut surtout pour ses décors soignés, qui retranscrivent parfaitement l'esthétique des années 1900, aussi bien musicalement que graphiquement. Dès le départ, on est saisi par l'univers de Rapture: scène d'ouverture mystérieuse à souhait, bercée par la chanson "Somewhere beyond the sea" diffusée sur une radio d'ascenceur, puis plongée vertigineuse dans le monde impitoyable de la cité décadente. C'est vrai qu'il à l'air beau ce phare, avec ses dorure et ses tapis rouges, mais plus bas c'est l'enfer: des créatures à peine humaines s'étripent pour une seringue, et s'attaquent aux (sur)vivants, des petites filles piquent les cadavres pour récolter le précieux nectar, protégées par leur "Big daddy" et une système de sécurité efficace (que l'on peut pirater, en réussissant une sorte de puzzle amusant avec les circuits de la machine): plus on avance dans le jeu, plus les décors deviennent magiques: des pêcheries aux murs suintants, on arrive aux boutiques colorées où l'on se surprends à admirer les devantures, les armes bricolées avec des boites de conserve et des morceaux de bois, et surtout les publicités pour vos plasmides, dont voici un exemple:



Plus qu'un grand jeu: une véritable œuvre d'art et d'imagination à conseiller à tout le monde (sauf aux âmes sensibles, certaines scènes restent très flippantes, et le jeu est quand même très trash). J'ai vraiment passé un bon moment.
Le scénario est vraiment imprévisible, le joueur est confronté à de multiples choix, qui peuvent avoir une influence sur les évènements à venir, et une fin alternative vient encore enrichir ce jeu.
Personnellement je n'ai pas encore fini le jeu en "méchant", et j'ai franchement hâte de voir ce que ça peut donner...



NO GODS OR KINGS, ONLY MAN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nemesis-paul.mon.allocine.fr/
 
Bioshock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bioshock : Une utopie ... un rêve ...
» Bioshock infinite : Rédemption
» Delta Adonis (Bioshock 2) - Nous faisons tous des choix , mais en réalité ce sont ces choix qui nous font

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAP :: Divers :: Le Bla-Blattage :: The Game House-
Sauter vers: