BAP

Le Forum Des Cinéphiles Gangsters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Nos partenairesNos partenaires  

Partagez | 
 

 Hard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul Siry
Colonel Kurtz
Colonel Kurtz
avatar

Nombre de messages : 3592
Age : 24
Localisation : St Buryan
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Hard   Sam 12 Jan - 19:41



En but à l’homophobie de ses collègues et face à l’incurie de la police à résoudre les meurtres de jeunes prostitués, Raymond Vates, un jeune détective, part à la recherche de ce mystérieux tueur qui parsème les terrains vagues de corps décharnés.

Grooooooooooooooosse claque pour moi, pour ce polar très noir à l'ambiance ultra glauque, sombre, crade et même claustrophobe du côté de la mauvaise face de L.A. où l'homophobie ambiante est acceptée. Un face-à-face entre un flic gay qui le cache et un tueur en série qui connaît son secret, le film a le point très fort d'être incroyablement réaliste. L'homophobie des policiers est filmée comme normale et le tueur en série est quelqu'un de commun à mille lieux de ceux aux personnalités excentriques dans les thrillers plus connus. Et c'est cette situation réelle qui met autant mal à l'aise que les scènes de sexe et de violence. Plus on avance dans le film, plus c'est malsain et plus il y a de scènes qui prouvent que le réalisateur n'a pas peur pour son spectateur. On passe facilement de la simple scène de discussion à du sexe et/ou violence explicite, et bien explicite. De plus la violence visuelle et morale fait bien mal, juste dommage qu'il y ait deux courts moments un peu inutiles histoire d'en rajouter une couche à propos du tueur en série, mais c'est pas grave ça ne plombe en rien le film.
Bordel mais on fait ça en France on se chope le -18 direct sans coup de bol à la Martyrs. Qu'il est bon d'être une production totalement indépendante et ne pas à subir la pression de rentabilité / public-cible / etc... C'est frontal, cru et glacial. La lumière et mise en scène en rajoutent, peut être dû au petit budget de 100 000 $. Et pour l'ambiance violente, et pour le duel entre les deux personnages, c'est un beau crescendo qui ne manque pas de rebondissements qu'on ne voit pas venir et qui surprennent totalement.

Oubliez Cruising !!

Disponible ici > http://lechatquifume.com/nos-films/ny-underground/hard/

Et magnifique coquille chez les Inrocks qui annoncent le croisement de Cruising et du seigneur des anneaux (au lieu du silence des agneaux) : http://imageshack.us/photo/my-images/167/hardinrockvm6.jpg/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAP :: Les films :: Les Classiques :: Section Découverte-
Sauter vers: