BAP

Le Forum Des Cinéphiles Gangsters
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Nos partenairesNos partenaires  

Partagez | 
 

 "Dieu Jr." de Dennis Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr.Movie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
Dale Cooper - Agent Du Effebiaie
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 25
Localisation : Dans la 6ème Dimension
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: "Dieu Jr." de Dennis Cooper   Ven 20 Oct - 2:07



Je n'arrive pas à croire que ce soit la tombe de Tommy. La dernière fois que j'ai vu Tommy, c'était un horrible trou juste là, sans comparaison avec aucune autre tombe. Maintenant le même gazon extrêmement doux égalise tout le monde. Je comprends qu'il est là dessous. Mais je suis si défoncé que c'est invraisemblable. Il aimait les mauvais films d'horreur. Il adorait celui dans lequel Christina Ricci surgissait de la tombe pour assassiner ses parents endeuillés. Il le regardait si souvent que Bette a fini par brûler la cassette. Je sais bien qu'il y a des millions d'enfants morts qui n'ont jamais eu l'intention de faire chaque petite chose stupide à laquelle ils pensaient. Je ne suis là que pour dire que j'espère que le mien a compris mon erreur.

Citation :


LA NOTE EVENE :

'C'est le seul écrivain hors-la-loi dans la littérature américaine mainstream'. C'est en ces termes que Bret Easton Ellis définit Dennis Cooper, auteur de 'Dieu Jr.' Le ton est donné, Cooper n'est pas là pour rire, ni pour plaire. Et 'Dieu Jr.' le prouve. Cooper nous y conte la rédemption de Jim qui, sous l'emprise de la drogue, a accidentellement tué Tommy, son fils, dans un accident de voiture. Histoire de perte d'un proche, de perte de soi, 'Dieu Jr.' souffre-t-il d'une traduction approximative ou trop littérale ? L'imperméabilité de Cooper est-elle une marque de fabrique ? Le résultat est troublant. On s'accroche à cette chronique sombre et funeste qui nous échappe.
Le texte regorge de symboles - notamment lorsque le père décide de retrouver son fils mort lors d'une ultime partie de jeu vidéo, celui-là même qui accaparait l'adolescent. On pense à 'Matrix', 'Vidéodrome' ou encore 'eXistenZ'... La frontière entre réalité et fiction, obscurité et lumière, candeur et lucidité se brouille. Le lecteur est déstabilisé. Et si l'on retrouve dans ces pages les thèmes de prédilection de l'auteur américain : les dysfonctionnements de la société américaine, l'adolescence, la drogue, la mort : on se demande souvent dans quelle mesure nous sommes témoins d'un exercice de style ou d'une véritable expérience littéraire. De quoi nous laisser bien perplexe ou totalement magnétisé.
Mélanie Carpentier

Un roman que Beigbeder a prsénté au "Grand Journal" qui me tente totalement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com
 
"Dieu Jr." de Dennis Cooper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour, Einstein a dit: "Dieu ne joue pas aux dés avec l'univers" WAEL&LUCAS
» "Craignez le dieu vengeur"
» Arlind "Morphée" Dreamann - Dieu déchu
» ¤ " Au matin de ta vie, sur la planète, éblouit par le dieu soleil ... " ¤ Présentation de Loukas ¤
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAP :: Divers :: Le Bla-Blattage :: La Litterature-
Sauter vers: